Serait-ce la maison de l’avenir?

Les marches pour le climat, la conscientisation générale et la fonte des glaciers vont probablement engendrer de gros bouleversements dans nos habitudes. Ce que nous mangeons, comment nous nous déplaçons et… là où nous habitons : tous des sujets brûlants que les jeunes (et les moins jeunes) veulent plus « écoresponsables ».

Il s’appelle Konrad Wijcik, il est danois et il a étudié l’architecture. De son imagination fertile est sorti ce projet futuriste. La maison a été pensée comme un… arbre : en effet, la maison puise son énergie dans le soleil, la terre et la pluie. Cette maison est donc totalement autonome !

En outre, l’intégration de la maison dans son environnement a été minutieusement pensée : la maison ne dépasse pas de beaucoup les arbres et l’ensemble peut être installé dans des environnements très variés sans choquer ni même se faire remarquer

La maison peut accueillir jusqu’à 4 personnes et est entièrement assemblée avec des matériauxdurables et/ou recyclables, comme le zinc noir, le papier, le bois… La grande baie vitrée, pour sa part, n’est pas directement orientée vers le soleil, de manière à ne pas surchauffer l’intérieur. L’électricité provient à la fois des panneaux solaires installés sur les faces et du sol, par géothermie. L’eau est directement recueillie du ciel dans un grand réservoir.
Mais quid de l’avenir ?

L’architecte, avec son concept baptisé « Primeval Symbiosis » ne voulait « créer quelque chose de neuf, qui pourrait offrir pas juste un abri mais une réponse aux besoins essentiels de notre société actuelle. » Bien entendu, il est conscient aussi que son projet risque d’être onéreux et que l’impact sur l’environnement ne sera bien sûr, jamais complètement nul !